La Radio Juive

Un panel de la FDA recommande l’autorisation de la pilule anti-coronavirus de Merck

(Crédit: Merck)

Un panel de conseillers en santé américains a soutenu mardi 30 novembre une pilule anti-coronavirus de Merck, ouvrant la voie à une autorisation probable du premier médicament que les Américains pourraient prendre à la maison pour traiter le coronavirus. Ce panel de l’Agence américaine des médicaments a voté par 13 voies contre 10 que les avantages du médicament l’emportent sur ses risques, y compris les malformations congénitales potentielles s’il est utilisé pendant la grossesse.

La recommandation est venue après des heures de débat sur les avantages modestes du médicament et les problèmes de sécurité potentiels. Les experts soutenant le traitement ont souligné qu’il ne devrait pas être utilisé par toute personne enceinte et ont demandé à la FDA de recommander des précautions supplémentaires avant que le médicament ne soit prescrit, y compris des tests de grossesse pour les femmes en âge de procréer. Le vote a spécifiquement soutenu le médicament pour les adultes atteints de Covid-19 léger à modéré qui sont confrontés aux plus grands risques, y compris les personnes âgées et celles souffrant d’affections telles que l’obésité et l’asthme. La plupart des experts ont également déclaré que le médicament ne devrait pas être utilisé chez les patients vaccinés, qui ne faisaient pas partie de l’étude et dont il n’a pas été démontré qu’il en bénéficiait. La FDA n’est pas liée par la recommandation du panel et devrait prendre sa propre décision avant la fin de l’année. La pilule est déjà autorisée au Royaume-Uni. Le médicament, le molnupiravir, pourrait fournir une arme indispensable contre le virus alors que le temps plus froid augmente le nombre de cas et que les responsables américains se préparent à l’arrivée du nouveau variant Omicron.

Gabriel Attal

LE 01-12-21 - 11:45