(Crédit: Twitter)

Michaël Darmon sur Radio J à propos de la panthéonisation de Joséphine Baker: Macron fait du « et en même temps » mémoriel

Michaël Darmon, auteur du livre Les secrets d’un règne, dans les coulisses d’un  quinquennat de crise, était au micro de Christophe Barbier ce mardi matin dans le Barbier du matin à 7h45 sur Radio J. Il a livré une analyse du quinquennat d’Emmanuel Macron. Dans son ouvrage, Michaël Darmon dénonce un président Macron Jupiterien. « C’est le  résultat du rôle qui est donné au chef de l’État dans la Ve République qui a été accentué par la pratique présidentielle d’Emmanuel Macron notamment pendant l’épidémie de  Covid-19. En mars 2020, c’est le confinement, il s’installe en chef de guerre, l’Elysée est  vide et il prend seul les décisions », a-t-il expliqué. 

Joséphine Baker sera ce mardi 30 novembre, la sixième femme à entrer au Panthéon par  une cérémonie présidée par Emmanuel Macron. Pour Michaël Darmon, «Quand les collaborateurs du président m’ont parlé de Joséphine Baker, on était en pleine polémique  sur Napoléon et la déconstruction de l’Histoire. Emmanuel Macron cherchait à faire un geste vers le wokisme sans se départir, c’est du ‘et en même temps’ mémoriel. Avec  Joséphine Baker cela montre que l’on relit l’Histoire en remettant des personnages à des meilleures places », a-t-il indiqué.  

Les secrets d’un règne, dans les coulisses d’un quinquennat de crise dresse le portrait  d’une relation tourmentée entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe lorsqu’il était son  premier ministre. « Édouard Philippe a envie de partir à la fin de 2018, mais son sens de l’Etat lui impose de ne pas ajouter de la crise à la crise », a affirmé Michaël Darmon. 

Très critique à l’égard d’Emmanuel Macron, Michaël Darmon estime « qu’à la fin de l’été  2019, Macron annonce un virage à droite car il craint le syndrome Jospin : de bons résultats sur l’économie, mais trop de faiblesses sur l’identitaire. Emmanuel Macron c’est sur la sécurité qu’il a trébuché il n’a pas assez traité la question au cours de son mandat,  il le sait et c’est pour ça qu’en 2019 il donne une interview à Valeurs Actuelles ».

Alexandra Senigou