(Crédit: Kobi Gideon/GPO)

Variant sud-africain: Israël interdit l’entrée aux touristes venant de la majeure partie de l’Afrique

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a ordonné que la majeure partie de l’Afrique soit classée «rouge», limitant fortement l’entrée de la région, suite à l’émergence d’un nouveau variant de coronavirus hautement muté en Afrique du Sud qui a déjà fait son chemin vers Israël. La liste des pays à partir desquels les étrangers sont interdits d’entrée en Israël n’a pas encore été publiée, mais Bennett a déclaré qu’elle inclurait île Maurice, les Seychelles et Madagascar, et exclurait les pays d’Afrique du Nord.

La liste était vide depuis environ six semaines, car aucun pays n’était tombé dans les critères «rouges» du ministère de la Santé. Mais jeudi soir, l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie et Eswatini ont été ajoutés à la liste.

Les Israéliens de retour, y compris ceux qui sont complètement vaccinés, de l’un des pays désormais considérés comme «rouges» devront s’isoler dans un hôtel de quarantaine géré par l’État pendant une semaine et seront libérés après avoir reçu deux tests de virus PCR négatifs, a affirmé Bennett dans une conférence de presse en direct. Les rapatriés qui refusent d’être testés devront s’isoler pendant deux semaines dans un hôtel de quarantaine géré par l’État, ajoute le communiqué. Le commandement du front intérieur des Forces de défense israéliennes a reçu l’ordre de localiser tous ceux qui sont arrivés des pays africains concernés au cours de la semaine dernière et de leur demander de s’isoler immédiatement. Les forces effectueront également des tests de virus à domicile, a déclaré le Premier ministre.

Naftali Bennett a expliqué avoir ordonné au gouvernement d’acheter 10 millions de kits de test PCR conçus pour mieux détecter le variant. L’option d’un nouveau confinement général n’est en revanche pas sur la table, a souligné le chef du gouvernement.

Gabriel Attal