(Crédit: DR)

Moshe Yaalon à la tête d’une société de capital-risque israélienne basée aux Émirats arabes unis

L’ancien chef d’état-major de Tsahal et ministre de la Défense, Moshe Yaalon, dirigera une nouvelle société de capital-risque israélienne basée aux Émirats arabes unis, chargée d’investir dans des startups israéliennes en phase de démarrage développant des technologies dans des domaines tels que la cybersécurité, les villes intelligentes, la sécurité publique, la fintech et insurtech.

La société, Synaptech, appartient au groupe Avnon, un fournisseur israélien de solutions de cybersécurité, de défense et de sécurité intérieure (HLS) telles que des systèmes d’avions sans pilote, des solutions de contre-drone et des systèmes radar pour les forces de l’ordre, les agences de sécurité et les premiers répondeurs. La société de capital-risque est détenue conjointement avec les « partenaires stratégiques dans le Golfe » d’Avnon Group, selon l’annonce de mercredi.

« Les accords d’Abraham [officialisant les liens entre Israël et les Émirats arabes unis, suivis de Bahreïn, du Soudan et du Maroc, signés l’année dernière] ont ouvert la porte à Israël et aux Émirats arabes unis pour une coopération stratégique qui affectera les deux pays pendant de nombreuses années pour venez », a déclaré Moshe Yaalon.

« Au UAE Innovation Center, nous allons permettre aux entreprises technologiques israéliennes de recruter des investisseurs stratégiques et de développer leur produit en fonction des demandes du marché, en collaboration avec leurs futurs clients dans le Golfe. Nous pensons que dans peu de temps, Synaptech deviendra un symbole de paix et de coopération économique entre Israël et les Émirats arabes unis », a ajouté l’ancien ministre. Ce dernier s’est retiré de la politique avant les dernières élections législatives (les quatrièmes d’Israël en deux ans), après qu’il est devenu clair que son parti Telem ne franchirait pas le seuil électoral.

Gabriel Attal