(Crédit: DR)

Cyberattaques contre des barrages et des installations hydrauliques iraniens

Les médias iraniens ont rapporté ce mercredi une cyberattaque menée contre la station de surveillance de l’eau d’Alam al-Huda, considérée comme l’une des plus grandes du pays. L’activité de la station de surveillance de l’eau a été gravement endommagée, les équipes ayant du mal à remettre le site en pleine fonctionnalité. Les responsables du site ont pointé un doigt accusateur sur Israël, accusant l’État hébreu de la cyberattaque.

Khursan Razawi, directeur de la station de surveillance de l’eau d’Alam al-Huda, a affirmé aux médias iraniens que « la station de surveillance de l’eau a subi une cyberattaque mercredi et est actuellement indisponible. La cyberattaque était accompagnée de mots de passe affichés par le groupe criminel qui a effectué le attaque. »

Les médias iraniens ont cité ce mercredi divers responsables confirmant qu’au cours des deux dernières semaines, il y avait eu un certain nombre de cyberattaques contre des barrages et de grandes installations de surveillance de l’eau en Iran, qui ont causé des dommages importants. L’Iran a blâmé Israël pour toutes les cyberattaques présumées. Plus tôt cette semaine, l’Iran a affirmé qu’une cyberattaque contre la compagnie aérienne privée iranienne Mahan Air avait été déjouée.

Gabriel Attal