(Crédit: DR)

Apple porte plainte contre NSO, créateur du logiciel espion Pegasus

Apple a porté plainte mardi 23 novembre contre NSO group pour avoir ciblé les utilisateurs de ses appareils, affirmant que la société au centre du scandale de surveillance Pegasus doit être tenue pour responsable. « Pour éviter de nouveaux abus et préjudices à ses utilisateurs, Apple demande également une injonction permanente pour interdire au groupe NSO d’utiliser tout logiciel, service ou appareil Apple », a déclaré Apple dans un communiqué annonçant la poursuite. « NSO Group crée une technologie de surveillance sophistiquée, parrainée par l’État, qui permet à ses logiciels espions hautement ciblés de surveiller ses victimes », a-t-il ajouté. Apple a également semblé pointer du doigt Israël, son vice-président Craig Federighi déclarant dans un communiqué que « des acteurs parrainés par l’État comme le groupe NSO dépensent des millions de dollars en technologies de surveillance sophistiquées sans responsabilité effective. Cela doit changer. »

Il y a quelques semaines, le département du Commerce des États-Unis a annoncé qu’il mettait NSO sur sa liste noire, restreignant les liens de la société basée à Herzliya avec des entreprises américaines en raison d’allégations selon lesquelles cela « a permis aux gouvernements étrangers de mener une répression transnationale ».

Gabriel Attal