Israël veut se doter d’une usine nationale pour produire des vaccins

Un appel à propositions sur le sujet a été lancé sur le sujet.

Les réponses sont attendues avant le 17 février 2022. Le lieu d’implantation du site reste également à déterminer. La chef du conseil local de Yeroham, a fait pression pour faire construire cette usine de vaccins dans sa ville. Tal Ohana invoque le fait qu’elle était déjà en pourparlers avec l’Institut israélien de recherche biologique sur le projet. 

Les partenaires « recherchent des informations auprès du public dans le but d’examiner, commercialement et pratiquement, un cadre possible pour l’établissement d’une usine de fabrication de vaccins en Israël qui aura des capacités indépendantes pour fabriquer des vaccins sur une base routinière, ainsi que la capacité de fabriquer vaccins pour les futures pandémies.

Israël a payé un prix élevé pour les millions de vaccins Pfizer qu’il a achetés pour vacciner la majorité de la population. De plus, pour recevoir ces vaccins, Israël devait accepter d’échanger des données sur l’inoculation et l’infection avec la société pharmaceutique. Le Covid-19 a donc accéléré la volonté d’indépendance pour s’assurer un approvisionnement constant en vaccins pour faire face aux épidémies, actuelles et futures.

Au cours de son mandat, l’ancien Premier ministre Benyamin Netanyahou a évoqué un effort conjoint de recherche et de développement de vaccins en Israël avec Pfizer, mais le laboratoire avait affirmé au Jerusalem Post qu’il ne s’agissait que d’un « discours politique » et pas d’un projet concret.

ES