(Crédit: DR Rudy Waks)

Mémoire et histoire: une récompense aux Klarsfeld et une conférence passionnante avec Manuel Valls et Franz-Olivier Giesbert, la chronique hebdomadaire d’Elie Korchia

Le Président du Consistoire de France, Elie Korchia, était l’invité d’Ilana Ferhadian, ce vendredi matin dans le Morning de Radio J. Il est revenu sur la conférence organisée, la veille, dans la mairie du 16e arrondissement de Paris à laquelle il a participé en compagnie notamment du journaliste, Franz-Olivier Giesbert et de l’ancien Premier ministre, Manuel Valls sur le thème de la France et les Juifs. « Cette conférence était particulièrement intéressante car elle nous a permis à travers les mots de Manuel Valls et Franz-Olivier Giesbert d’analyser le chemin parcouru en France par la montée de l’antisémitisme et la montée d’un extrémisme, qu’il provienne de gauche ou de droite, tout en insistant avec force sur les moyens d’action possibles pour lutter contre ce phénomène. On retrouve ces moyens d’action à travers les valeurs qui nous sont chères et certains combats que nous menons au quotidien », a déclaré Elie Korchia. Avant d’ajouter: « Il est important de se battre avec les moyens qui sont les nôtres, au travers des valeurs de la République que nous défendons partout en France et qui ont été particulièrement bien mises en exergue par Manuel Valls et Franz-Olivier Giesbert au cours de cette soirée passionnante. »

Elie Korchia est également revenu sur la récompense donnée à Serge et Béate Klarsfeld mardi 16 novembre à leur domicile pour leur travail exceptionnel. « Il y avait beaucoup d’émotion parce que ça n’était pas simplement une remise de prix, c’était l’occasion de les interroger dans le cadre d’un reportage qui sera prochainement diffusé. » Cette rencontre s’est déroulée dans un cadre intime avec le président de la communauté juive de Menton, Daniel Bensoussan, qui représentait aussi l’association Pax Medicalis à l’origine de cette remise d' »Olivier d’Or », Guila Clara Kessous, artiste de l’UNESCO pour la paix, et le président du Consistoire régional Côte d’Azur Corse, Frank Israël. « Nous avons chacun de nous quatre posé une question à Serge et Béate à la fois sur le travail de mémoire qui a été le leur tout au long de ces années mais aussi sur la vision qu’ils ont aujourd’hui de la manière dont la nouvelle génération doit s’emparer de ce travail d’histoire et de transmission. (…) Si nous n’avons une conscience aiguë de ce combat essentiel mené pour la Mémoire, on ne peut comprendre comme il se doit les combats que l’on doit mener aujourd’hui dans l’intérêt des juifs de France et de la République », a expliqué Elie Korchia.

Le Président du Consistoire de France a comme chaque semaine abordé son conseil de lecture du vendredi en parlant du livre de Christophe Donner, « La France goy », aux éditions Grasset. « C’est un des grands livres français de cette année, qui était d’ailleurs sélectionné pour le prix Goncourt, mêle à la fois le roman, l’histoire familiale à travers l’histoire de son grand-père et de son arrière grand-père et l’histoire de France à la Belle Epoque », a expliqué le Président du Consistoire de France.

Gabriel Attal