(Crédit: unité du porte-parole de Tsahal)

Israël, les Émirats arabes unis, Bahreïn et les États-Unis organisent un exercice conjoint en mer Rouge

Israël participe à un exercice multilatéral de sécurité maritime en mer Rouge avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et le commandement central des forces navales américaines (NAVCENT). L’exercice de cinq jours comprend une formation en mer à bord du quai de transport amphibie USS Portland axé sur les tactiques de visite, d’embarquement, de perquisition et de saisie. « La formation améliorera l’interopérabilité entre les équipes d’interdiction maritime des forces participantes », lit-on dans un communiqué de NAVCENT. L’exercice marque la première fois qu’Israël s’entraîne publiquement avec les Émirats arabes unis et Bahreïn et résulte du transfert de la responsabilité d’Israël du Commandement américain pour l’Europe (EUCOM) au Commandement central américain (CENTCOM).

La zone d’opérations de la 5e flotte américaine couvre quelque 2,5 millions de miles carrés et comprend le golfe Arabique, le golfe d’Oman, la mer Rouge, certaines parties de l’océan Indien et trois points d’étranglement critiques dans le détroit d’Ormuz, le canal de Suez et le détroit de Bab-el-Mandeb. Avec l’ajout d’Israël, la région comprend désormais 21 pays. »C’est passionnant de voir les forces américaines s’entraîner avec des partenaires régionaux pour améliorer nos capacités de sécurité maritime collective », a indiqué le vice-amiral Brad Cooper, commandant de NAVCENT, de la 5e flotte américaine et des forces maritimes combinées.

Gabriel Attal