(Crédit: Twitter)

Ministre des Affaires étrangères égyptien: les accords d’Abraham sont bons pour la paix

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a rencontré mardi 9 novembre des représentants de plusieurs organisations juives, dont la Conférence des présidents, B’nai Brith International, AJC, AIPAC, JINSA, ADL et JStreet. La réunion, qui s’est tenue lors de la visite actuelle de Shoukry à Washington, « a porté sur des liens stratégiques solides avec les États-Unis ainsi que sur les visions de l’Égypte sur les questions les plus importantes de la région », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ahmed Hafez dans un communiqué. « Ils ont également passé en revue les efforts incessants de l’Egypte pour relancer le processus de paix pour parvenir à une paix juste et globale et soutenir les piliers de la sécurité et de la stabilité dans la région », a-t-il affirmé.

« Le ministre des Affaires étrangères Shoukry a des liens et des relations de longue date avec la communauté juive américaine, y compris depuis son poste le plus récent d’ambassadeur d’Égypte aux États-Unis », a précisé Daroff. « Nous sommes impatients de poursuivre le dialogue avec lui et son gouvernement au cours des mois et des années à venir. » La réunion a eu lieu alors que les États-Unis et l’Égypte concluaient leur dialogue stratégique mardi matin. Selon un communiqué conjoint, les pays « ont réaffirmé leur engagement indéfectible envers la sécurité nationale des deux pays et la stabilité du Moyen-Orient.

Plus tôt dans la journée de mardi, Shoukry a souligné que l’Egypte avait accueilli les accords d’Abraham comme un développement positif, « un développement qui devrait encourager Israël à s’engager dans des négociations de paix ».

Gabriel Attal