(Crédit: DR)

Matthieu Orphelin sur Radio J à propos de l’allocution d’Emmanuel Macron: « On a clairement senti un candidat en début de campagne »

Matthieu Orphelin, porte-parole de la campagne présidentielle de Yannick  Jadot, était ce mercredi matin au micro de Christophe Barbier dans l’émission « Le Barbier du matin » à 7h45 sur Radio J. Il a réagi à l’actualité politique. 

Mardi soir, Emmanuel Macron s’est adressé au Français lors d’une allocution télévisée  d’une trentaine de minutes. Il notamment évoqué la situation sanitaire et les chiffres du  chômage. Une prise de parole vide de sens pour Matthieu Orphelin. « On a clairement  senti un candidat en début de campagne. L’essentiel de l’allocution, c’est le bilan du  quinquennat et l’annonce de ses premières mesures de campagne présidentielle. Ce  n’est pas acceptable. C’est un détournement du débat démocratique », a-t-il déclaré.  

Matthieu Ophelin est revenu sur les propos d’Emmanuel Macron sur les chômeurs.  « Emmanuel Macron a annoncé qu’il y aurait plus de contrôle. Ce ne sont pas des  délinquants les chômeurs, ce ne sont pas des fainéants. On sent bien là qu’il veut séduire son électorat de droite ».  

Le porte parole de Yannick Jadot a réagi sur la prolongation du pass sanitaire jusqu’en  2022. « Sur la prolongation du pass sanitaire jusqu’à 2022, nous avons déposé hier (mardi) un  recours au Conseil constitutionnel. Ce n’est pas normal que le président décide seul dans  son bureau de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire le tout sans contrôle  parlementaire. Imaginez que le prochain président soit quelqu’un qui ait des tendances  totalitaires, le parlement est le garant de la démocratie on ne peut pas rester sans rien  faire », a-t-il indiqué.  

Enfin, il se dit fermement opposé à la proposition du Président de la République sur  l’énergie qui propose un équilibre entre le nucléaire et l’éolien. « C’est une sorte de  bonimenteur : pour répondre au problème du coût de l’énergie aujourd’hui, on parle de  centrales nucléaires qui seront en service dans 20 ans », a affirmé Matthieu Orphelin.

Alexandra Senigou