(Crédit: DR)

Denis Charbit sur Radio J: « Il faut repenser Israël pour le bien commun »

Denis Charbit, professeur de sciences politiques à l’Université ouverte d’Israël, était au  micro d’Ilana Ferhadian ce lundi matin à 8h45 dans le Morning de Radio J. Il a décrypté  l’actualité israélienne.  

Après le rejet de toutes les réserves de l’opposition, la Knesset a enfin adopté, jeudi dernier le projet tant attendu du budget de l’Etat pour l’année 2021 et 2022. Un budget qui devrait assurer la stabilité économique et politique du pays. Le vote met quasiment à  l’abri de toute chute le gouvernement Bennett-Lapid au moins jusqu’à la passation de  pouvoir. Une mise à l’abri confirmée par Denis Charbit. « Sur le plan constitutionnel, il a  été décidé qu’il n’y aurait plus de motion de censure qui ferait tomber un gouvernement  sauf si l’opposition désigne un autre candidat pour le nouveau Premier ministre et  personne ne s’aventurera sur ce terrain », a-t-il expliqué.  

Le Premier ministre israélien a également déclaré que le gouvernement actuel prendrait  des mesures pour régler la coopération avec les partis juifs orthodoxes, notamment sur la  question de l’entrée de la communauté orthodoxe sur le marché du travail. « Longtemps il était admis que la dispense du service militaire était accompagnée d’une interdiction de  travailler jusqu’à 26 ans par souci d’équité pour les soldats de Tsahal. L’âge a été baissé  par le gouvernement pour des raisons économiques. Cette interdiction pèse sur le dos des contribuables et crée une grande pauvreté dans les milieux orthodoxes. Bennett souhaite faire des réformes pour le bien commun », a déclaré Denis Charbit. Pour le professeur de sciences politiques, « il faut repenser Israël pour le bien commun, là est le vrai défi de l’Etat Hébreu ».

Alexandra Senigou