(Crédit: DR)

Affaire Sarah Halimi: la commission d’enquête sur les dysfonctionnements poursuit ses travaux

La commission d’enquête sur les éventuels dysfonctionnements de la police dans l’affaire Sarah Halimi poursuit ses travaux. Notamment pour y voir plus clair sur les responsabilités de la police. Des brigadiers sont arrivés sur les lieux du crime dans la nuit du 3 au 4 avril 2017, avant la mort de Sarah Halimi. Dans son audition mercredi, le brigadier qui était responsable de la première équipe appelée sur place la nuit du meurtre a évoqué ce moment où des voisins de la victime avaient donné les clés de l’immeuble et de l’appartement à l’équipe d’intervention. Il a affirmé n’avoir pas entendu Sarah Halimi crier « au secours ».

Christophe Dard