(Crédit: IRIS)

Une délégation israélienne s’est rendue au Soudan et a rencontré des dirigeants impliqués dans le coup d’Etat

Une délégation israélienne se serait rendue au Soudan ces derniers jours, rencontrant des chefs militaires impliqués dans le récent coup d’État afin de se faire une meilleure idée de la situation volatile dans ce pays d’Afrique du Nord et de son impact sur les efforts visant à finaliser un accord pour normaliser les relations diplomatiques. La délégation, qui comprenait probablement des représentants du Mossad, a rencontré Abdel Rahim Hamdan Dagalo, un général éminent des Forces de soutien rapide, une force paramilitaire soudanaise qui a participé au coup d’État perpétré le mois dernier, selon le site d’information Walla.

Dagalo avait fait partie d’une délégation militaire soudanaise qui s’était rendue en Israël plusieurs semaines plus tôt, rencontrant des membres du Conseil de sécurité nationale et d’autres responsables du bureau du Premier ministre. Des responsables israéliens ont déclaré à Walla que tandis que les parties discutaient de la situation politique au Soudan et de la stabilité du gouvernement civil lors de la visite en Israël, les Soudanais n’avaient donné aucune indication qu’ils allaient effectuer un coup d’État et renverser le gouvernement dirigé par des civils plus tard que mois. Alors qu’une grande partie du monde occidental a condamné le coup d’État, Israël est resté sensiblement silencieux. Les chefs militaires soudanais ont pris note de la réponse à Jérusalem et pensent que cela constitue une approbation de leurs actions, selon le média Walla.

Gabriel Attal