(Crédit: DR)

Des pirates informations ont attaqué le site israélien de rencontre LGBT Atraf

Nouvelles tensions entre Israël et l’Iran, des pirates informatiques iraniens ont attaqué le site israélien de rencontre LGBT Atraf. Les hackers du groupe Black Shadow exigent aux administrateurs du site le versement d’une rançon d’un million de dollars d’ici demain sous peine de faire fuiter les informations personnelles des utilisateurs. La base de données d’Atraf comptabilise les données et les conversations personnelles d’un million d’utilisateurs. Mais les noms de certains utilisateurs du site de rencontre, leur localisation et le statut VIH de certains utilisateurs ont déjà été mis en ligne.

Les pirates iraniens ont déclaré qu’ils n’ont eu aucun contact du gouvernement israélien ou de Cyberserve, la société israélienne d’hébergement Internet qu’ils ont attaquée vendredi. Ce qui a entraîné la fermeture de plusieurs de ses sites, dont Atraf.

Cela survient alors que le système de distribution de gaz iranien a été touchée la semaine dernière par une attaque par une cyberattaque non revendiquée que Téhéran impute à Israël et aux États-Unis.

Le président américain Joe Biden promet une réponse, y compris des frappes militaires, alors que des responsables américains ont accusé la République islamique d’une attaque de drones contre un avant-poste américain éloigné en Syrie.

Christophe Dard