(Crédit: DR)

Un événement à New York rassemble Juifs et Noirs pour prendre position contre l’antisémitisme et le racisme

Un événement culturel de deux jours à New York cette semaine a réuni des membres des communautés juive et noire dans le but de prendre position contre l’antisémitisme et le racisme aux États-Unis, ont annoncé lundi les organisateurs. La conférence « Combattre l’antisémitisme et le racisme ensemble », qui s’est tenue les 24 et 25 octobre, était une initiative conjointe du Jazz Leadership Project, du Combat Antisemitism Movement et de la Fédération sépharade américaine. Lors de l’événement, les organisateurs ont souligné la longue tradition de coopération entre les deux communautés, soulignant le soutien écrasant des Juifs à la lutte de Martin Luther King Jr. pour l’égalité et la coopération. Les participants ont convenu que cette alliance de longue date ne doit jamais vaciller, en particulier dans le climat actuel dans lequel les tensions sont alimentées par des « idéologies émergentes ».

Ils ont également mis en garde contre les dangers de la montée en flèche de la rhétorique anti-israélienne, qui est classée comme un langage antisémite par la « définition de travail » de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance. « Nous sommes nombreux, soyons aussi un, unis dans notre embrassement de l’humanisme, de l’excellence culturelle et de la démocratie », a affirmé le musicien et compositeur Wynton Marsalis, qui dirige le Lincoln Center Jazz Program.

« Ne soyons pas tribaux », a ajouté Marsalis, qui, lors de l’événement, a reçu le prix Albert Murray pour avoir été un « pionnier » dans « l’effort collectif pour construire un avenir plus harmonieux, sans racisme ni antisémitisme ».

L’événement a réuni le saxophoniste Donald Harrison, lauréat du NEA Jazz Master Jazz Music Award 2022, ainsi que de nombreuses autres personnalités de la communauté mondiale du jazz, ainsi que des musiciens, des philosophes et des militants sociaux des communautés juive et noire.

Gabriel Attal