(Crédit: Haim Zach/GPO)

En Israël, le président congolais dit rechercher « une sécurité plus étroite et des liens agricoles »

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a déclaré ce mercredi matin qu’il souhaitait tisser des liens plus étroits avec Israël dans les domaines de la sécurité, de l’agriculture, des infrastructures et des technologies numériques. S’adressant à la presse à la résidence présidentielle à Jérusalem aux côtés de son homologue Isaac Herzog, Tshisekedi a affirmé en français que la République Démocratique du Congo souhaitait « développer les meilleures relations possibles avec Israël ».

« J’étais heureux d’entendre l’année dernière votre décision de nommer un ambassadeur en Israël et d’ouvrir une section économique à Jérusalem », a indiqué Herzog. « Il existe un énorme potentiel de collaboration entre Israël et vous et votre pays, et nous ferons tout pour apporter une bénédiction pour nous tous. »

Tshisekedi a promis lors de la conférence AIPAC 2020 de nommer un ambassadeur en Israël après une interruption de deux décennies, et d’ouvrir une section commerciale à Jérusalem. Herzog a remercié son homologue d’avoir soutenu Israël à l’ONU et d’avoir soutenu l’adhésion d’Israël à l’Union africaine en tant qu’État observateur. Tshisekedi a assumé la présidence de l’Union africaine en février. Le président israélien, Isaac Herzog, a également promis de faire tout son possible pour qu’Israël rouvre son ambassade à Kinshasa, après sa fermeture en 2003 au milieu de la guerre en cours dans le pays.