(Crédit: DR)

Daniel Knoll à propos des assassins de Mireille Knoll: « J’ai ressenti beaucoup de haine, qu’ils pourrissent en prison »

L’un des fils de Mireille Knoll, Daniel, était au micro de Michel Zerbib pour Radio J à la cour d’assises de Paris ce mardi midi alors que le procès des assassins de l’octogénaire s’est ouvert. La dame âgée, atteinte de la maladie de Parkinson, avait été en partie brûlée, lardée de onze coups de couteaux et tuée le 23 mars 2018 dans son appartement du 11e arrondissement de Paris. Les deux principaux accusés sont: Yacine Mihoub, 28 ans à l’époque des faits, et Alex Carrimbacus, 21 ans. Tous deux sont mis en examen. La mère d’Alex Carrimbacus a aussi été mis en examen pour « modification des preuves d’un crime » et placée sous contrôle judiciaire. « Je ne les avais jamais vu (ndlr: les assassins de sa mère Mireille Knoll). J’ai ressenti beaucoup de haine, en ce qui me concerne. Je leur souhaite le pire. Vu ce qu’ils ont fait, qu’ils pourrissent en prison et qu’on ne les revoit plus jamais parce que s’ils ressortent, rien ne nous dit qu’ils ne recommenceront pas. Vu ce qu’ils ont pu faire à une pauvre femme sans défense, vous imaginez…« , a déclaré Daniel Knoll.

« D’entendre le juge nous détaller les deux salopards c’est l’horreur la plus complète, c’est insupportable, on a envie de leur sauter dessus et de leur arracher la tête. Malheureusement il y a beaucoup de cas comme ça en France, des gens qui ont osé agresser des personnes âgées ou alors des gens qui ont osé tuer d’autres personnes extraordinaires comme (Arnaud) Beltrame ou Samuel Paty. Il faut que cela cesse », a ajouté Daniel Knoll.

Gabriel Attal