(Crédit: unité du porte-parole de Tsahal)

Première visite publique du chef de l’armée de l’air émiratie en Israël

Un an après la signature des accords d’Abraham qui ont normalisé les relations entre Israël et les Émirats arabes unis, le commandant de l’armée de l’air du Royaume, le major-général Ibrahim Nasser Mohammed al-Alawi a atterri en Israël pour la première fois. Al-Alawi est en Israël en tant qu’invité du commandant de l’armée de l’air israélienne Amikam Norkin lors de l’exercice aérien international à grande échelle Blue Flag pour participer à une conférence pour les pays utilisant le F-35. Il a reçu une garde d’honneur dirigée par Norkin à la base aérienne de Palmachim au sud de Tel-Aviv et a discuté du développement de la coopération et du renforcement des liens entre les deux forces aériennes du Moyen-Orient. « Je vous remercie, commandant de l’armée de l’air émiratie, pour votre volonté de venir en Israël », lui a dit Norkin. « C’est un jour historique et important pour la coopération entre les forces aériennes. » Israël est le deuxième pays après les États-Unis à avoir reçu l’avion de combat interarmées et est la seule force aérienne du Moyen-Orient à piloter l’avion à la pointe de la technologie.

Exercice « Blue Flag » (Crédit: armée de l’air israélienne)

Abu Dhabi n’a pas caché qu’il était intéressé par l’achat de l’avion de combat de cinquième génération que l’armée de l’air israélienne a piloté lors de nombreuses missions dans la région, notamment dans le cadre de la campagne d’entre-deux-guerres d’Israël pour contrecarrer le retranchement des forces iraniennes le long de la frontière nord israélienne. 

Gabriel Attal