Marcel Duwal, a réalisé la série "A droite toute" en 2008

Le monde du théâtre en deuil : le metteur en scène Marcel Bluwal est mort samedi

Il s’est éteint paisiblement entouré de ses proches. Marcel Bluwal avait 96 ans.

Il a été caché pendant la guerre avec sa mère par son professeur de piano après la rafle du Vel d’Hiv en 1942. Ils sont restés plus de deux ans terrés dans une pièce close et étroite. Les parents du metteur en scène étaient des juifs polonais immigrés.

Après la guerre dans les années 50, Marcel Blumwal a commencé à travaillé pour la télévision, d’abord comme réalisateur d’émissions pour enfants, il s’est ensuite lancé dans l’adaptation télévisé de chefs d’œuvre du théâtre et de la littérature : Le barbier de SévilleLe mariage de FigaroLe jeu de l’amour et du hasard … À partir des années 80, il a délaissé le petit écran pour le théâtre.

Engagé à gauche, il a été membre du Parti Communiste Français jusqu’au début des année 80. En 2008, il a réalisé « À droite toute », une mini-série consacrée à la montée de l’extrême droite en France durant les années 1935-1937 à travers l’histoire de la Cagoule, une organisation clandestine qui a voulu renverser de la République sous le Front Populaire.

Depuis son décès, les hommages sont nombreux à l’image de celui d’Ariane Ascaride « Mon chagrin est immense, je lui souhaite un beau voyage, il a été un homme essentiel », a écrit la comédienne sur Facebook.  « Un pionnier, tellement il a ouvert de champs possibles pour la télé.», a écrit sur son compte Twitter le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure. Un homme « intelligent et courageux », « un modèle », a même twitté l’écrivain Philippe Labro.

ES