(Crédit: DR)

2 candidats se présentent à la présidence de la Libye et tous 2 ont un conseiller israélien en communication

Dans deux mois, les citoyens libyens se rendront aux urnes pour élire le nouveau président d’un pays désespéré pour la réhabilitation après des années de guerre civile. Le général séparatiste Khalifa Heftar et Saif al-Islam Kadhafi, le fils de l’ancien dirigeant, seront candidats, mais cette élection a déjà un vainqueur clair : un consultant en communication israélien, qui conseille en fait les deux candidats en échange de ce qui semble être des contrats à grande échelle.

Selon le Israel Hayom, un contrat a été signé à Dubaï entre le général Hefter et une grande société israélienne de communication et de stratégie. Le contrat avec les représentants de l’entreprise a été signé par Lexam Hefter, l’un des fils du général. Le propriétaire de la société a déjà mené avec succès des campagnes pour les candidats à la présidence et au Premier ministre en Israël et dans d’autres pays du monde.

Cependant, après avoir signé le contrat avec Hefter, le cabinet de conseil a également reçu une candidature de Saif al-Islam. Le lien initial entre Kadhafi Jr. et le consultant a été créé par un ancien mannequin, qui vit à Dubaï.

Selon des responsables du golfe Persique, la relation a été si fructueuse qu’afin d’aider les deux concurrents, une nouvelle société a été enregistrée aux Emirats Arabes Unis avec laquelle un nouveau contrat de conseil a été signé, cette fois avec Kadhafi. Ce contrat est également estimé à des dizaines de millions de dollars, qui seront financés par des hommes d’affaires d’Oman, ainsi que des entités commerciales des Émirats arabes unis, qui ont même fourni des garanties personnelles pour financer la campagne de Kadhafi Jr.

Gabriel Attal