(Crédit: DR)

François de Rugy sur Radio J: « Yannick Jadot tiendrait à peine une semaine avec son programme »

François de Rugy, député LREM et ancien ministre de la transition écologique, était au micro ce mardi matin de Christophe Barbier à 7h45 dans l’émission « Le Barbier du matin » sur Radio J. Il a présenté son nouveau livre intitulé Du pouvoir des homards…mais surtout de l’écologie. Il est également revenu sur sa vision de  l’écologie politique.  

Dans son ouvrage l’ancien ministre considère la France comme l’un des pays les plus ambitieux  en matière d’écologie. « Dans le domaine de l’écologie on a une mauvaise image de notre pays  mais j’ai mené des négociations européennes et je peux affirmer que la France est un des pays  les plus ambitieux en la matière parfois plus l’Allemagne que l’on imagine comme un pays  modèle », a expliqué François de Rugy.  

Économie et écologie sont souvent en opposition. Pour François de Rugy cette contradiction est  avant tout mise en scène par le milieu associatif. « Ce sont des milieux associatifs notamment très présents chez EELV (Europe Ecologie les Verts) qui amènent le sujet de la conciliation entre  l’écologie et l’économie sur le terrain de la politique. Mais c’est surtout par les entreprises que  cela doit passer, par les constructeurs automobiles par exemple », a affirmé le député.  

L’éolien est très critiqué en France notamment parce que les installations nuisent au paysage.  « Certes il faut bien admettre qu’il y a un impact sur le paysage mais il faut faire des choix. Je  pense qu’une politique mixte alliant le nucléaire et les énergies renouvelables serait adaptée », a  indiqué l’ancien ministre.  

De nombreux leaders verts n’ont pas réussi à s’inscrire sur la durée, un problème avant tout  politique pour François de Rugy. « Les verts sont opposés au leadership mais paradoxalement ils cherchent à tout prix à participer à l’élection pour avoir le plus gros leadership possible : l’élection  présidentielle. Ça révèle vraiment un problème politique. Je pense que les verts ne veulent pas exercer le pouvoir, Yannick Jadot en tant que ministre de l’Ecologie tiendrait à peine une semaine  avec son programme d’EELV». 

Alexandra Senigou