(Crédit: DR)

Meir Masri sur Radio J: « Rien ne sortira de cette enquête » sur l’attaque du port du Beyrouth

Meir Masri était l’invité de Steve Nadjar dans le Grand Journal de Radio J ce jeudi après-midi. Il est revenu sur la situation au Liban avec l’enquête sur l’attentat du port de Beyrouth survenue en août 2020 et la fusillade ce jeudi dans la capitale libanaise suite à une manifestation pro-Hezbollah ayant fait six morts et des dizaines de blessés. « Il y a eu une géante explosion l’année dernière dans le port de Beyrouth, le port et ses entrepôts étant dans la main du Hezbollah, milice chiite libanaise pro-iranienne, soutenue, financée par l’Iran et qui est le maître du Liban en réalité et prend en otage l’Etat libanais même s’il n’est qu’une composante de la composition gouvernementale libanaise. Les familles des victimes, soutenues par une partie des habitants de Beyrouth et des Libanais de manière plus générale, ont demandé à ce qu’il y ait une enquête internationale, les autorités libanaises ont refusé sous la pression du Hezbollah cette enquête internationale. Les investigations locales sont régulièrement torpillées par les autorités avec la pression du Hezbollah. Par conséquent, rien ne sortira de cette enquête tout comme rien n’est sorti de l’assassinat de Rafik Hariri, dont le principal suspect était le Hezbollah, fidèle allié de Bachar el-Assad et l’Iran. Par conséquent, c’est la continuité du bras de fer qui oppose une partie importante de la société civile libanaise au mouvement Hezbollah pro-iranien », a déclaré Meir Masri.

Gabriel Attal