(Crédit: Chaim Tzach/GPO)

Ronen Bar: prêt à affronter l’Iran et la violence israélo-arabe

Le nouveau chef du Shin Bet, Ronen Bar, a pris ses fonctions mercredi 12 octobre. Il a souligné qu’il prendrait immédiatement en charge les menaces émanant de l’Iran et de ses mandataires ainsi que la vague de meurtres d’Arabes israéliens en Israël lors d’une cérémonie au cours de laquelle il a pris en charge. Ronen Bar a remplacé le chef sortant Nadav Argaman, qui dirige l’agence de sécurité intérieure et de renseignement depuis mai 2016. « La principale menace à la paix dans la région, le croissant chiite dirigé par l’Iran, le moteur de la terreur, de l’espionnage et de l’influence, continuera d’être au cœur de l’attention de la communauté du renseignement [israélien], y compris l’agence », a déclaré Ronen Bar. 

Crédit: Chaim Zach/GPO

Il a poursuivi, « en fonction de son rôle et de sa responsabilité, l’agence agira pour contrecarrer cette menace depuis n’importe quel endroit où elle est identifiée, en Israël, à l’extérieur du pays et dans la cyber-arène ». Concernant la vague de meurtres d’Arabes israéliens, a-t-il déclaré, « après avoir examiné la question, nous présenterons un juste équilibre entre notre contribution au renforcement de la police et l’augmentation de l’implication directe de l’agence. Il est clair pour nous que c’est une mission nationale », exigeant toutes les mains sur le pont.

Le chef du gouvernement, Naftali Bennett, s’est également exprimé lors de cette cérémonie marquant l’entrée en fonction du nouveau chef du Shin Bet. Il a déclaré que les services de sécurité devaient garder une longueur d’avance sur les ennemis d’Israël. « Nous sommes confrontés à une énorme machine terroriste qui ne se repose pas un instant. Où qu’ils soient, nous devons être là, une longueur d’avance sur eux », a lancé Bennett.

« Ignorer le problème et permettre aux groupes terroristes de prendre pied « n’est pas une option », selon Bennett. « Permettre à l’ennemi de se renforcer et aux groupes terroristes de se transformer en États terroristes avec une armée et des dizaines de milliers de roquettes – n’est pas une option. Nous connaissons nos ennemis et avons appris que lorsque nous traitons avec des groupes terroristes, la voie du calme et de la stabilité passe avant tout par le contrôle sur le terrain, une excellente intelligence, la déjouation des [attaques] et la dissuasion. » Bennett souligne que les objectifs de l’agence de sécurité sont « des résultats qui ne laissent aucune place à l’interprétation, qui privent nos ennemis du désir d’essayer [et de nous nuire] ».

Nadav Argaman a rapporté qu’au cours de son mandat, 2 261 complots terroristes importants ont été déjoués, mais que 54 citoyens ont été tués et 529 complots terroristes importants ont été mis en œuvre. Il a indiqué qu’il était fier des réalisations du Shin Bet, mais que le travail de l’agence n’était jamais terminé.

Gabriel Attal