(Crédit: Tsahal)

Des soldats israéliens soupçonnés d’avoir agressé un Palestinien lors de leur arrestation

La police militaire israélienne a récemment arrêté un certain nombre de soldats soupçonnés d’avoir agressé un Palestinien recherché lors de son arrestation en Judée-Samarie en septembre. Slon le site d’informations Ynet, il semble qu’au moins 10 soldats du bataillon Netzah Yehuda, une unité militaire haredi et une partie de la brigade Kfir, aient été initialement arrêtés, mais six d’entre eux ont ensuite été relâchés.

L’arrestation des quatre soldats toujours en détention a été prolongée pour la première fois en début de semaine et jeudi, ils doivent assister à une autre audience de détention provisoire au tribunal militaire de Jaffa. Les enquêteurs de la police militaire soupçonnent également que la victime palestinienne présumée a été battue dans le véhicule militaire en route vers la base, où les abus se sont poursuivis et où l’un des soldats aurait cloué ses armes dans le dos du détenu. Le Palestinien s’est ensuite plaint auprès d’un médecin qui l’a interrogé pendant le processus de détention, et sa plainte a finalement abouti à un examen physique au cours duquel des ecchymoses ont été trouvées sur son corps.

Les enquêteurs de la police pensent également que les quatre soldats ont commis des actes indécents sur le suspect palestinien, et le tribunal militaire a approuvé la demande des troupes d’interdire la publication de leurs noms et images. L’enquête est à un stade avancé et les premiers actes d’accusation pourraient être déposés dans les prochains jours. Tsahal s’est abstenu de commenter l’affaire malgré des événements similaires qui se sont produits ces dernières années dans le même bataillon.

Gabriel Attal