(Crédit: DR)

Le Hamas accroît son activité au Liban et met le Hezbollah en colère

Le Hamas intensifie ses activités au Liban pour menacer Israël sur deux fronts simultanément, mais marche sur les pieds du Hezbollah et met en colère l’armée terroriste libanaise, selon un nouveau rapport du Centre de recherche ALMA. Le renforcement des forces secrètes du groupe terroriste basé à Gaza au Liban s’est développé au fil des ans pour compter des centaines d’agents travaillant pour le « Bureau de la construction » du Hamas, qui est responsable de la construction et du développement des capacités militaires à la frontière nord d’Israël. La force, basée sur des Palestiniens vivant dans des camps de réfugiés libanais, est cachée aux autorités libanaises et au Hezbollah et « a le potentiel de créer un défi extrêmement difficile pour le Hezbollah », selon le rapport.

Dirigé par Majed Qader Mahmoud Qader qui a récemment déménagé d’Istanbul au Liban, le « Bureau de la construction » comprend deux unités, l’unité Al-Shimali et l’unité Khaled Ali, avec des centaines d’agents chacune. Les deux unités développent et fabriquent des armes au Liban, notamment des roquettes, des drones et de petits sous-marins sans pilote. Ils s’occupent également du recrutement, de la formation et des cours de qualification spécialisés tels que le sniping, l’exploitation de lanceurs de missiles antichars, les opérateurs de drones, la guerre urbaine, l’aéronautique, la plongée navale et la collecte de renseignements tactiques.

Gabriel Attal