La Radio Juive

Raphaël Jerusalmy sur Radio J: « Tant qu’on n’aura pas la preuve que Ron Arad est mort, il est considéré comme vivant »

(Crédit: DR)

L’ancien officier des renseignements israéliens, Raphaël Jerusalmy était l’invité de Steve Nadjar dans le Grand Journal de Radio J ce mercredi après-midi. L’expert en sécurité est revenu sur la mission infructueuse pour trouver des renseignements sur le sort de l’officier israélien Ron Arad. « D’après les règlementations des équipes de recherche des disparus de Tsahal et des services de sécurité israéliens, la règle d’or est que tant qu’on n’a pas la preuve du décès de la personne, elle est considérée comme vivante, tant qu’on n’aura pas la preuve que Ron Arad est mort, il est considéré par ceux qui le cherchent comme vivant à tout point de vue. Bien sûr que les informations dont nous disposons et la logique malheureusement, il y a peu de chances qu’il soit vivant, même s’il est vivant, il reste à savoir dans quel état mental et psychologique il se trouve après tant d’années d’incarcération. J’ai beaucoup travaillé avec ces équipes de recherche surtout en Egypte où tant qu’on n’avait pas trouvé les corps des soldats disparus pendant la guerre de Kippour et la guerre de six jours, ils étaient considérés vivants. Dans mon bureau, la mère d’un de ces soldats disparus à la guerre avait affiché dans mon bureau des photos de fleurs et chaque fleur portait le nom d’un soldat disparu. Je travaillais avec des réservistes très spécialisés justement dans ces enquêtes et ces recherches sur le terrain qui partaient avec l’accord des Egyptiens à la recherche dans le désert de dépouilles d’Israéliens », a déclaré Raphaël Jerusalmy.

Gabriel Attal

LE 06-10-21 - 15:18