(Crédit: DR)

Pandora Papers: le roi de Jordanie et des Israéliens parmi les dirigeants soupçonnés de fraude fiscale

C’est une enquête qui fait grand bruit, les Pandora Papers. 336 dirigeants et responsables politiques de premier plan sont soupçonnées de fraude fiscale. Parmi eux le roi Abdallah II de Jordanie. L’enquête, qui s’appuie sur près de 12 millions de documents, a été publiée hier par 600 journalistes qui font partie du Consortium international des journalistes d’investigation. Les personnalités épinglées sont soupçonnés de placement d’avoirs dans des sociétés offshore, des pays ou territoires à fiscalité avantageuse, pour échapper à l’impôt dans leur propre pays et acheter des propriétés luxueuses. En tout, près de 1 000 sociétés offshore ont été créées dont plus des deux tiers aux Iles Vierges britanniques. Outre le roi de Jordanie Abdallah II qui a créé au moins une trentaine de sociétés offshore, le Premier ministre tchèque, les présidents du Kenya et d’Équateur et l’ancien chef du gouvernement Tony Blair sont également cités dans cette enquête et également des personnalités du show business, le mannequin Claudia Schiffer et la chanteuse Shakira.

Christophe Dard