Eric Zemmour Crédit : DR

Eric Zemmour pas encore candidat, mais séduit par la présidentielle

Invité aujourd’hui du Grand Rendez-vous sur Europe 1, le polémiste d’extrême-droite a affirmé : « Si je n’y allais pas, je décevrais beaucoup de gens ».

Il persiste et signe, et reste opposé à la loi Pleven de 1972 qui réprime les propos racistes et antisémites, il la juge liberticide. Concernant l’immigration, la seule voie qui permet de l’accepter dit-il c’est l’assimilation. Il estime que ça signifie « devenir le même », s’imprégner des morts et s’approprier l’histoire, les mœurs et même les goûts. Eric Zemmour considère que c’est la seule façon de « faire le tri entre le bon grain et l’ivraie ».  

Il souhaite aussi supprimer les mesures de solidarité nationale pour les étrangers : « Cela peut faire partir beaucoup de gens et en décourager beaucoup de venir » dit-il. Il est aussi favorable à « l’expulsion de tous les étrangers emprisonnés en France » et à la « déchéance de nationalité pour de nombreux crimes et délits ».

Pour Éric Zemmour, l’assimilation ne fonctionne plus aujourd’hui, notamment à cause d’une « population très nombreuse venue des pays arabo-musulmans et africains dont la culture est très éloignée » de celle de la France.

ES