(Crédit: MDA)

Les centres de tests coronavirus pris d’assaut en Israël au lendemain de Kippour

Les centres de test coronavirus ont été inondées ce vendredi, lendemain de Yom Kippour, lorsque les services de test ont été pour la plupart fermés alors que tout le pays fermait pour le jour le plus saint du calendrier juif. Dans tout le pays, les habitants ont signalé de longues files d’attente et des heures d’attente dans les installations de test exploitées par le commandement du front intérieur de Tsahal, qui ont fermé mercredi après-midi et n’ont rouvert que vendredi matin. Plusieurs des stations d’essai devraient prolonger leurs heures d’ouverture tard dans la soirée pour accueillir les longues files d’attente. Vendredi à 10h, heure locale, plus de 20 000 personnes avaient déjà été testées au cours des deux premières heures d’ouverture des stations de Tsahal.

Le commandement du front intérieur de Tsahal a déclaré vendredi matin qu’en raison de la surpopulation, il recommandait aux citoyens « d’examiner la possibilité d’effectuer un test dans l’une des organisations de maintien de la santé ». Plusieurs caisses d’assurance santé ont ouvert leurs centres de test jeudi soir après la fin de Yom Kippour, mais dans une capacité limitée. On s’attendait à ce qu’il y ait un arriéré important de ceux qui recherchent des tests afin de mettre fin à leur quarantaine ou de permettre aux enfants non vaccinés d’assister à des événements nécessitant un « passeport vert », après plus de 30 heures de fermeture des sites.

Gabriel Attal