(Crédit: DR)

Israël n’interférera pas avec les expéditions de pétrole du Hezbollah d’Iran vers le Liban

Israël ne bougera pas pour arrêter les expéditions de carburant de l’Iran vers le Liban, au milieu de la grave crise économique et énergétique qui sévit dans le pays voisin, selon un haut responsable militaire et un reportage télévisé jeudi.

Des dizaines de camions transportant du diesel iranien sont arrivés au Liban jeudi, le premier d’une série de livraisons organisées par le Hezbollah. La livraison par voie terrestre via la Syrie voisine viole les sanctions américaines imposées à Téhéran après que l’ancien président Donald Trump a retiré l’Amérique d’un accord nucléaire entre l’Iran et les puissances mondiales en 2018.

L’expédition est décrite comme une victoire du Hezbollah, qui est intervenu pour fournir le carburant de son patron, l’Iran, tandis que le gouvernement libanais à court d’argent est aux prises avec des pénuries de carburant de plusieurs mois qui ont paralysé le pays. Le Hezbollah opère indépendamment des autorités libanaises, qui luttent pour faire face à une crise énergétique paralysante.

Alors qu’Israël a effectué des centaines de frappes aériennes en Syrie pour empêcher les livraisons d’armes du Hezbollah d’atteindre leurs cibles, les responsables craignent que le ciblage du carburant ne soit considéré comme nuisant inutilement à la reprise économique du Liban, selon Channel 12. Israël a donc décidé d’éviter d’intervenir, selon la chaîne TV.

Gabriel Attal