(Crédit : DR)

Pour Eric Zemmour, la situation actuelle en France est tout aussi tragique qu’à l’été 1940

Invité ce mercredi matin sur RMC chez Jean-Jacques Bourdin, le polémiste d’extrême-droite a estimé qu’en interdisant les prénoms étrangers, il protégeait ceux qui les portent.

Il cite en exemple une étude pour science po qui propose à des employeurs plusieurs CV, les deux premiers, un avec un nom et un prénom à consonance française obtiennent quasiment autant de réponse positive, le troisième, avec Kadidja et le même nom africain, beaucoup moins.

Selon Eric Zemmour : « Si les arabo-musulmans ne donne pas de prénoms français, c’est parce que ce sont des noms chrétiens, ils veulent poursuivre dans leur être islamique. Et c’est pour ça qu’ils s’appellent Mohammed (…) De tant en temps il faut honorer la France aussi. »

Au micro de Jean-Jacques Bourdin, Eric Zemmour a estimé que c’était les discriminateurs et non les discriminés qui avaient raison, parce que d’après lui, il ne suffit pas d’aimer (ndlr: la France) il faut des preuves d’amour.

Eric Zemmour ne voit aucune contradiction à avoir été condamné pour incitation à la haine et le fait de pouvoir devenir Président de la République. Sur RMC, il a répondu à la question de Jean-Jacques Bourdin : « Vous savez que le Général de Gaulle a été condamné par contumace à mort (…) nous ne sommes pas sous le même régime mais nous sommes dans une période aussi tragique. Le polémiste considère qu’il est victime d’un délit d’opinion, de lois liberticides, et qu’il faudra les abroger.

ES