(Crédit: caisse d'assurance santé Clalit)

Le taux de vaccination de rappel chez les jeunes israéliens est « inquiètement » bas

Les jeunes Israéliens ne semblent pas pressés de recevoir le rappel du vaccin contre le coronavirus, les taux de vaccination parmi ces groupes d’âge semblent être parmi les plus bas du pays, révèlent de nouvelles données sur la santé. Selon les données du ministère de la Santé publiées lundi, depuis que la campagne de rappel de vaccins a été étendue à tous les âges il y a trois semaines, seuls 21,7% des Israéliens âgés de 20 à 29 ans ont reçu le rappel. Parmi les 30-39 ans, moins d’un tiers a reçu le rappel, tandis que chez les 40 ans et plus, le troisième taux de vaccination est de 42%. Le ministère de la Santé a annoncé le mois dernier qu’à partir du 1er octobre, le passeport vert ne sera valable que si un titulaire a reçu un rappel de vaccin ou si les deux premières doses ont été administrées il y a moins de cinq mois.

Les responsables du ministère pensent que les principales raisons des faibles taux de vaccination chez les jeunes Israéliens sont l’inquiétude que des rappels devront être reçus tous les six mois, des effets secondaires graves, une volonté réduite de voyager à l’étranger en période de pandémie et le manque d’incitations à la vaccination. Les organisations israéliennes de maintien de la santé ont admis que leurs centres de vaccination sont actuellement vides et qu’il n’y a pas de plan stratégique pour encourager les jeunes à recevoir le troisième vaccin.

Gabriel Attal