Crédit : DR

Attentats du 11 septembre aux Etats-Unis : les soupçons qui pèsent sur l’Arabie Saoudite se renforcent

C’est ce que laisse penser une note du FBI déclassifié par le gouvernement américain à l’occasion du 20ème anniversaire des attaques terroristes d’Al Qaïda qui ont fait 3000 morts.

Elle évoque les liens entre Omar al-Bayoumi, et deux des pirates de l’air. Cet agent saoudien présumé à l’époque installé en Californie leur aurait donc apporter une aide logistique comprenant des traductions, des voyages, du logement et du financement. Le document est basé sur des entretiens réalisés en 2009 et 2015 et détaille les rencontres entre les 3 hommes.

Il montre aussi des liens encore plus forts que ceux déjà connus entre ces deux hommes et Fahad al-Thumairy, imam conservateur d’une mosquée de Los Angeles et diplomate accrédité au consulat saoudien à la fin des années 1990. Mais le document publié a été expurgé et n’offre pas de preuves concrètes d’un lien direct entre le gouvernement saoudien et les pirates de l’air.

Les familles de victimes sont déçues. Celles qui poursuivent l’Arabie saoudite pour complicité dans l’organisation des attentats avaient fait pression sur le président américain Joe Biden pour qu’il déclassifie cette note.

ES