(Crédit: DR)

La Nouvelle-Zélande et Chypre boycottent la conférence Durban IV

La Nouvelle-Zélande et Chypre ne participeront pas au 20e anniversaire de la Conférence mondiale contre le racisme à Durban, qui a été marquée par des déclarations antisémites et anti-israéliennes. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Commerce à Wellington a déclaré jeudi : « La Nouvelle-Zélande reste fermement engagée dans la lutte contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée. Conformément à notre position de longue date, la Nouvelle-Zélande n’assistera pas au 20e anniversaire de la conférence de la Déclaration de Durban à New York le 22 septembre 2021. » Chypre a également décidé de ne pas assister à la conférence, a affirmé le PDG de l’American Jewish Committee, David Harris, citant une conversation qu’il a eue lundi avec le ministre chypriote des Affaires étrangères Nikos Christodoulides.

Cette semaine également, l’Italie et la Croatie ont indiqué qu’elles n’assisteraient pas à la conférence, cette dernière affirmant que la décision était due « aux attitudes antisémites constantes et au lien entre les conférences et la propagande anti-israélienne et la promotion de l’intolérance ». Durban IV se tiendra en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York le 22 septembre.

L’Australie, l’Autriche, la Bulgarie, le Canada, la République tchèque, la France, l’Allemagne, la Hongrie, Israël, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis ont également décidé de boycotter l’événement. 16 pays au total ont pour le moment boycotté la conférence.

Gabriel Attal