(Crédit: Haim Zach/GPO)

Reuven Rivlin nommé président d’honneur de l’Institut israélien de la démocratie

L’ancien président israélien Reuven Rivlin rejoint l’Institut israélien de la démocratie (IDI) en tant que président d’honneur, a annoncé dimanche le groupe de réflexion. Rivlin, qui a quitté ses fonctions en juillet à la fin de son mandat de sept ans en tant que président de l’Etat d’Israël et a été remplacé par Isaac Herzog, « se concentrera sur le rapprochement des Israéliens et le renforcement de leur engagement envers les valeurs et les institutions démocratiques fondamentales », a déclaré l’IDI dans un communiqué. Le poste de président d’honneur était auparavant occupé par l’ancien secrétaire d’État américain George Shultz, décédé en février.

« L’Institut israélien de la démocratie est un phare de connaissances, d’expertise et de professionnalisme », a affirmé Rivlin, selon le communiqué de l’IDI. « À une époque d’abondance écrasante d’informations, les experts de l’IDI possèdent les capacités uniques qui leur permettent de fournir une analyse rationnelle et bien documentée et de présenter des propositions politiques qui améliorent la position d’Israël et la vie de tous les citoyens du pays. »

Yohanan Plesner, président de l’IDI et ancien membre de la Knesset, a souhaité la bienvenue à Rivlin au sein de l’organisation. « Après une période d’instabilité politique qui a servi de test de résistance dans le monde réel pour la démocratie et la société israéliennes, nous sommes profondément honorés et touchés que le président Rivlin ait choisi de consacrer ses années post-présidentielles à la présidence d’honneur de l’IDI », a souligné Plesner. « L’intelligence et la stature internationale du président Rivlin apporteront assurément une contribution profonde à notre plaidoyer et à notre sensibilisation. »

Le groupe de réflexion et chien de garde de la démocratie basé à Jérusalem mène des recherches et réalise des sondages concernant les institutions gouvernementales, la croissance économique, la démocratie israélienne, l’opinion publique et de nombreux autres domaines, ainsi que des partenariats avec des organismes gouvernementaux pour mettre en œuvre ses recommandations. Le mois dernier, Rivlin a également rejoint la startup israélienne de technologie de véhicules électriques Electreon en tant que président.

Gabriel Attal