(Crédit: autorisation de la famille/Facebook)

Le Hamas et Israël seraient sur le point de conclure un échange de prisonniers

L’Egypte exerce une pression importante sur le Hamas et Israël pour parvenir à un accord d’échange de prisonniers, ont déclaré dimanche des sources palestiniennes et égyptiennes. Les Egyptiens espèrent qu’un tel accord ouvrira la voie à une trêve à long terme entre Israël et le Hamas , ont indiqué les sources. Certains progrès ont été accomplis pour parvenir à un échange de prisonniers, selon des informations non confirmées dans un certain nombre de médias palestiniens et égyptiens au cours des derniers jours.

Le Hamas détient les corps des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin, qui ont été tués dans la guerre de 2014 avec Israël, ainsi que deux citoyens israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui sont entrés dans la bande de Gaza de leur propre gré en 2014 et 2015, respectivement.

Selon les rapports, le récent assouplissement par Israël des restrictions imposées à l’enclave côtière dirigée par le Hamas vise à faciliter la mission égyptienne d’obtenir un accord d’échange de prisonniers et de parvenir à une trêve à long terme. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a été personnellement impliqué dans les contacts pour parvenir à un accord Hamas-Israël, a rapporté le quotidien palestinien Al-Quds. « Les prochains jours pourraient voir une évolution des positions du Hamas et d’Israël vers la prise de mesures de confiance pour aller de l’avant avec un accord d’échange de prisonniers en plusieurs étapes », a indiqué le rapport, citant des sources palestiniennes et égyptiennes informées. « Le Caire exerce une forte pression pour la conclusion d’un accord d’échange de prisonniers entre le Hamas et Israël dans le cadre d’un plan global visant à parvenir à un accord garantissant une trêve à long terme dans la bande de Gaza. »

Gabriel Attal