(Crédit: DR)

Antisémitisme : dans le journal Le Monde daté de vendredi, un collectif de 150 personnalités, intellectuels et politiques dénonce les schémas qui attisent la haine des juifs

De l’historien Eli Barnavi, en passant par Alain Finkielkraut, les anciens Premiers ministres Bernard Cazeneuve et Manuel Valls, tous s’opposent à l’instrumentalisation de la question israélo-palestinienne.

Ils mettent en cause les simplifications outrancières qui plaquent la question du conflit au Proche-Orient sur le schéma de l’antiracisme, et « ne peut pas être réduit à la vision binaire d’un affrontement entre ‘’gentils palestiniens’’ et ‘’méchants israéliens’’, sinon des propagandistes ou des ignorants ».

Les signataires dénoncent aussi une autre tribune, qui a été publiée en juillet sur le site de l’Association des universitaires. Le texte qualifie la politique d’Israël envers les palestiniens d’ «apartheid » et l’accuse de « nettoyage ethnique ».

Au contraire, la tribune publiée par Le Monde, évoque « Les nombreux zélateurs de ce victimisme de combat se présentent la plupart du temps comme des « experts » alors qu’ils agissent là en tant que militants », et  « un conflit aux racines à la fois historiques, religieuses, géopolitiques et diplomatiques », qui « se nourrit également de centaines d’années de persécutions des juifs dans les pays arabes et en Europe ».