(Crédit: autorisation Hebrew Public)

Un enfant sur 4 est devenu plus violent durant la pandémie de coronavirus, selon une étude israélienne

Selon de nouvelles recherches, environ 25% des enfants en Israël auraient été plus violents pendant la pandémie de coronavirus qu’ils ne l’étaient les années précédentes. L’étude, menée par l’Université hébraïque de Jérusalem, l’Université de Haïfa et l’Université Reichman (anciennement le Centre interdisciplinaire) à Herzliya a révélé qu’un enfant sur quatre de moins de 6 ans agissait plus violemment à cause de la pandémie. Les enfants de moins de 6 ans ont également exprimé plus de stress que d’habitude — 38%. L’étude a également montré que 43% des enfants passaient plus de temps devant des écrans et 36% mangeaient plus de bonbons que d’habitude. Près de la moitié, 45%, des enfants de moins de 6 ans ont eu besoin de l’aide de leurs parents pour renouer avec leurs amis après de longs blocages et les cours en ligne de l’année dernière lorsque les écoles ont été fermées. 37% des enfants avaient plus de difficultés d’apprentissage pendant la pandémie, et 34% avaient besoin d’un soutien émotionnel, selon la recherche. Selon Channel 13, un enfant sur 10 de moins de 6 ans avait besoin d’un traitement psychologique, selon la recherche.

Gabriel Attal