(Crédit: DR)

Pieyre-Alexandre Anglade sur Radio J: « Il faut être capable de créer d’autres formes d’engagements avec les Français »

Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM des Français de l’étranger était au micro de Christophe Barbier à 7h45 ce vendredi matin dans l’émission « Le Barbier du matin ». Il a réagi aux actualités d’Emmanuel Macron et à ses ambitions de renouvellement de mandat présidentiel.

Le député est revenu sur la visite d’Emmanuel Macron à Marseille: « Le Président de la République a proposé un plan historique pour la deuxième ville de France qui doit être une des capitales de la Méditerranée et c’était son rôle de proposer aux Marseillais un plan pour transformer la ville et qui a été abandonné par l’Etat depuis des décennies et par le laisser-aller ou le laisser-faire des élus locaux qui ont longtemps tourné le dos à ce qu’ils devaient faire. »

Le chef de l’Etat qui a annoncé que les directeurs d’écoles pourraient être en mesure de choisir leurs professeurs afin de construire une équipe pédagogique soudée, a fait face à une vagues de vives critiques par certains syndicats enseignants, une proposition nécessaire pour Pieyre-Alexandre Anglade « j’ai entendu certaines revendications de syndicats qui refusaient cette proposition au motif que cela mettait en compétition les professeurs les uns avec les autres. Mais il ne s’agit pas de ça, il s’agit d’offrir la meilleure offre pédagogique possible à ces quartiers abandonnés par l’Etat. L’école de la République n’a pas tenu sa promesse à Marseille ». 

Jeudi 2 septembre, Emmanuel Macron a fait son traditionnel discours de rentrée. Ce qui était moins traditionnel en revanche, c’était le portrait photo qu’il tenait entre ses mains : celui de Mcfly et Carlito, les deux YouTubers qui lui avait assigné ce gage. Un gage, pas au goût de tout le monde qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Le chef de l’Etat a terminé sa vidéo en rendant un hommage à Samuel Paty. Une association maladroite qui ne passe pas pour certains. Pour Pieyre-Alexandre Anglade c’est une polémique ridicule ; « attention aux mauvaises polémiques, le Président de la République a toujours lutté avec beaucoup de force contre l’islamisme radical et le terrorisme. » 

Alors que Les Jeunes avec Macron ont dévoilé une affiche de campagne qui n’est pas sans rappeler celle de François Mitterrand avant son deuxième mandat, la question du démarrage de campagne du Président Macron est sur toutes les lèvres: « Je crois que nous beaucoup dans la majorité à souhaiter un nouveau mandat du Président la République, aujourd’hui la candidature n’est pas venue car le président est au travail. »

Une campagne à fort enjeu pour La République en Marche qui a connu des élections décevantes au printemps dernier, Pieyre-Alexandre Anglade estime « qu’il faut être capable de sortir que ce sont les partis politiques car il y a une forme de fatigue politique, les Français ne sont plus intéressés par les partis politiques, il faut être capable de créer d’autres formes d’engagements avec les Français ».

Alexandra Senigou