(Crédit: porte-parole de Tsahal)

Aviv Kochavi répond aux critiques de responsables de l’armée après la mort de Barel Shmueli

Après le ministre de la Défense Benny Gantz, c’est le chef d’état major de Tsahal qui répond à son tour aux critiques de certains responsables de Tsahal, après la mort du tireur d’élite Barel Hadaria Shmueli. « Les soldats et les commandants sont équipés et les règles de tir sont précises et claires. Toute autre affirmation est dénuée de tout fondement et n’est qu’un mensonge », a plaidé jeudi soir Aviv Kochavi, lors d’une cérémonie. Le chef d’Etat-major a assuré que « tout soldat confronté à une menace et mettant sa vie en danger est obligé d’agir avec fermeté, de chercher le contact et de déjouer la menace ». « Les décisions sont prises rapidement et dans des conditions complexes, des erreurs ne peuvent être évitées. Nous ne garantirons pas qu’il n’y ait aucune erreur, mais nous nous engageons dans un effort constant d’interrogation et d’amélioration », a encore affirmé le chef d’Etat major Aviv Kohavi.

Laurence Kahn