(Crédit: autorisation Beewise)

Une start-up israélienne invente des ruches robotisées pour préserver les abeilles

L’entreprise Beewise a développé « Beehome » un conteneur aménagé alimenté par l’énergie solaire qui prend soin de colonies d’abeilles 24h sur 24. Une technologie révolutionnaire classée dans la liste des « meilleures inventions » de 2020 du magazine TIME.

A la tête de cette start-up, Saar Safra, un entrepreneur israélien revenu dans son pays d’origine après 15 ans passés à Seattle. Il s’était lancé à la recherche de sa prochaine opportunité dans l’écosystème technologique local « Je voulais être impliqué dans quelque chose qui évoluerait bien en faisant du bien », a expliqué Safra au Times of Israël. En 2018, il rencontre Eliyah Radzyner, apiculteur de métier et conseiller en opérations apicoles et se lance dans la conception de Beehome quelques mois plus tard.

Beehome est un appareil pouvant accueillir jusqu’à 24 colonies d’abeilles. Conçu pour analyser le climat et l’humidité, il peut également détecter et éliminer les parasites, alerter lorsqu’une intervention humaine est nécessaire, et récupère même le miel des abeilles.

« Traiter et soigner des êtres biologiques vivants en temps réel permet de les garder forts et en bonne santé. Un robot peut faire cela toute la journée ; il ne se fatigue pas. Les humains ne peuvent pas traiter les abeilles en temps réel. S’il y a un problème, vous ne le savez pas avant d’arriver aux ruches. Ils [les apiculteurs] doivent se rendre sur le terrain – s’ils ont 1 000 ruches dispersées, ils doivent les examiner pour voir ce qui se passe, et souvent il est trop tard car la colonie s’est effondrée », soulignait-il. 

L’entreprise a déjà livré une centaine de Beehomes et prévoit d’en déployer des centaines d’autres dans les prochains mois, l’objectif étant d’en écouler des dizaines de milliers dans les années à venir. Le prix d’un Beehome n’a pas été divulgué, mais Safra a déclaré qu’il n’était « pas prohibitif ».

Beehome n’a pas vocation à se substituer à la main humaine, et les retours des apiculteurs déjà équipés sont pour le moment extrêmement positifs. L’entreprise a déployé une centaine de Beehomes à ce jour et prévoit d’en livrer des centaines d’autres au cours des prochains mois, avec l’objectif d’en vendre des dizaines de milliers dans les années à venir.

Alexandra Senigou