(Crédit: DR)

Les Juifs cibles de 58% de tous les crimes haineux aux Etats-Unis

Les Juifs aux États-Unis ont été la cible de 58% de tous les crimes haineux à motivation religieuse aux États-Unis, bien qu’ils ne représentent que 2% de la population, selon les statistiques publiées par le FBI sur l’année 2020. Les données ont également montré que les Juifs constituent la troisième cible de crimes haineux parmi toutes les minorités dans l’ensemble du pays, plus que les Hispaniques, les Musulmans, les Asiatiques et pratiquement tous les autres groupes. Seules les attaques anti-noirs ou afro-américains, anti-blancs et anti-LGBT étaient plus nombreuses que les attaques anti-juives. 

Au total, le FBI a reçu des informations sur 7 759 crimes haineux commis en 2020, soumises par plus de 15 000 organismes chargés de l’application des lois à travers le pays. Parmi ceux-ci, 4 939 attaques étaient motivées par la race ou l’origine ethnique, 1 174 par la religion et 1 051 par l’orientation sexuelle, le reste étant basé sur la haine du handicap, du genre, de l’identité de genre et de multiples préjugés. 

Parmi les crimes de haine à motivation religieuse, 676 ont été commis contre des Juifs, environ 58% de toutes ces attaques et 9% du nombre total de crimes de haine commis aux États-Unis en 2020. Bien qu’encore élevés, les chiffres de 2020 sont légèrement inférieurs à ceux de 2019, lorsque les attaques anti-juives constituaient 63% de tous les crimes haineux à motivation religieuse et 13% de tous les crimes haineux à l’échelle nationale. 

Gabriel Attal