(Crédit: DR)

Le hightech israélien a t-il plongé durant l’été 2021 ? La chronique de Daniel Rouach

Dans sa chronique ce lundi matin à 7h08, le président la chambre de commerce Israël-France, Daniel Rouach, est revenu sur l’activité du high-tech israélien pendant l’été.

Le hightech israélien a t-il plongé durant l’été 2021? Non, cela n’a pas été le cas. Mais vraiment pas… En 2021, les entreprises israéliennes ont levé des centaines de millions de dollars cet été à la Bourse de Tel Aviv. De nouvelles licornes (des entreprises privées évaluées à plus d’un milliard de dollars) ont été créées depuis juin 2021.

Ce qui s’est passé cet été, des exemples :

A. MEDICAL. Une start-up Israélienne a lancé une nouvelle application, PulseMore. Doté d’un appareil à ultrasons branché sur un téléphone, l’interface montre les images captées dans l’organisme et les transmettre directement au médecin par courriel ou cloud. Avec cette application intelligente, les femmes peuvent réaliser leurs échographies à leur domicile, depuis leur smartphone.

Crée par Elazar Sonnenschein, PulseMore a la capacité d’effectuer des relevés, comme le pouls du bébé, sa fréquence cardiaque, les caractéristiques du liquide amniotique et du placenta. « Les femmes ne ressentent parfois aucun mouvement, appellent leurs médecins et doivent aller aux urgences. Ici, il y a l’option de mettre un téléphone sur son ventre et de voir son bébé », explique le professeur Israel Meisner, chef de l’unité obstétrique du Centre médical de Petah Tikva. L’objet aurait donc un effet apaisant sur les mères.

B. SECURITE. Cellebrite est une entreprise israélienne du domaine de la cybersécurité, spécialisée dans l’exploitation des données des téléphones portables. Il y a deux ans la France a acheté pour sept millions d’euros d’équipement à l’entreprise, afin d’équiper les services de police, de gendarmerie ou des douanes.

Les outils fournis ont été testés sur des cas précis, comme le G7 de Biarritz, avant d’être déployés partout en France. Certains pays comme l’Allemagne et l’Autriche, le Danemark, le Royaume-Uni et la Norvège utilisent massivement Cellebrite sur les téléphones de migrants et de demandeurs d’asile pour tenter de mieux comprendre leur passé et leurs intentions.

Cellebrite est présente aux États-Unis en fournissant notamment le FBI, ainsi que d’autres services comme le Secret Service, la DEA et le service des douanes et de la protection des frontières. Cellebrite est née en Israël. Elle est à présent une filiale de la société japonaise Sun Corporation. Cellebrite est très vite devenue un partenaire obligé des polices du monde entier.

C. LOGICIELS. Wix est l’une des principales sociétés de logiciels en tant que services en Israël, avec plus de 200 millions d’utilisateurs enregistrés. La société a son siège à Tel-Aviv et possède des bureaux aux États-Unis, en Allemagne, en Irlande, en Ukraine, au Brésil et au Japon, entre autres.

Son chiffre d’affaires a grimpé de 30% à 989 millions de dollars. Wix a gagné de nouveaux utilisateurs en 2021 et comptait 5,5 millions d’abonnés premium.  WIX a une capitalisation boursière de 15,3 milliards de dollars. Le cours de son action a augmenté d’environ 6 % en 2021.

Quelque 20 000 Suisses vivent en Israël. « Depuis l’accord de normalisation entre Israël et les EAU nous assistons à un débordement d’énergie, d’enthousiasme et à la création de différents projets », a déclaré l’Ambassadeur de Suisse en Israël.

La densité de sièges de grandes multinationales en Suisse est l’une des plus élevées au monde. Parmi elles, des géants du négoce des matières premières, de l’alimentation ou encore de l’industrie chimique. Les israéliens sont très actifs en Israël.

Une firme qui symbolise la relation Suisse-Israël, Nestlé.

Nestlé, très active en Israël, est une multinationale suisse et l’un des principaux acteurs de l’industrie agroalimentaire de la planète. Elle possède une usine en Israël et un laboratoire de R&D (Sédrot) dans le pays.

Nestlé est la première entreprise agroalimentaire du monde et la plus grande entreprise laitière du monde. Elle transforme et commercialise un large éventail de produits et de boissons pour l’alimentation humaine et animale. Elle se veut l’un des principaux innovateurs en la matière en Europe, avec notamment le café soluble Nescafé, les plats lyophilisés Bolino ou les surgelés. Son siège social est situé à Vevey, en Suisse. Son chiffre d’affaires l’ont portée au 31e rang mondial des plus grandes entreprises.

Israël est le troisième partenaire commercial de la Suisse au Moyen-Orient. Depuis 1993, un accord de libre-échange a été conclu entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et Israël. De manière générale, les relations bilatérales se sont intensifiées ces dernières années dans le domaine économique et financier, afin d’encourager les échanges et la collaboration entre les entreprises suisses et israéliennes.

La coopération scientifique dans divers secteurs – technologies financières (fintech), cybertechnologies (cybertech), technologies médicales (medtech), Tech4Good, climat, etc., est réelle.

Daniel Rouach