(Crédit: DR)

le Hamas et le Jihad Islamique dénoncent la trahison d’Abbas pour sa rencontre avec Gantz

Le Hamas et le Jihad islamique ont sévèrement critiqué lundi 30 août le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour avoir rencontré le ministre de la Défense Benny Gantz, après que les deux hommes eurent tenu dimanche soir une rare réunion de haut niveau de hauts responsables politiques israéliens et palestiniens. « La rencontre du président Mahmoud Abbas avec le ministre israélien de la Défense Benny Gantz est un coup de poignard dans le dos du peuple palestinien et de ce qu’il a sacrifié. C’est une trahison du sang des martyrs », a déclaré le porte-parole du Hamas Abd al-Latif al-Qanou dans un communiqué. Gantz et Abbas se sont rencontrés à Ramallah dimanche soir, lors de la première rencontre de ce type entre les parties depuis plus d’une décennie. La dernière rencontre d’une envergure similaire a eu lieu entre l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu et Abbas à Jérusalem en septembre 2010.

Un deuxième porte-parole du Hamas, Hazim Qasim, a en outre accusé Abbas « d’encourager les pays arabes à se normaliser avec Israël » en rencontrant le haut responsable israélien. « Cela affaiblit la position palestinienne qui rejette la normalisation », a affirmé Qasim. « Le sang des enfants tués par l’armée sur ordre de Gantz n’a pas encore séché, alors même que le président Abbas le rencontre à Ramallah », a lâché le porte-parole du Jihad islamique Tariq Silmi dans un communiqué.

Gabriel Attal