(Crédit: GPO)

Netanyahou a réduit sa coopération en matière de renseignement lorsque Biden a pris ses fonctions

L’ancien Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a réduit le partage de renseignements d’Israël avec les États-Unis lorsque le président Joe Biden a pris ses fonctions, selon le New York Times. Les États-Unis dépendent de plus en plus des renseignements israéliens sur le programme nucléaire iranien, car Téhéran a effectivement réprimé le réseau d’espionnage américain dans le pays. Mais Israël, selon des responsables américains et israéliens, a retenu des informations pour empêcher le gouvernement américain de restreindre ses opérations militaires secrètes pour entraver le programme nucléaire iranien. Ce fut le cas avec la frappe contre la centrale nucléaire de Natanz en Iran, attribuée à Israël en avril, lorsque la Maison Blanche a reçu un préavis de deux heures du plan, selon le quotidien américain. Ce dernier avance que la méfiance de Netanyahou envers Biden était la raison du changement de politique. Certains responsables israéliens cités dans le rapport affirment que cette décision était due aux craintes que Washington ne divulgue les informations, comme les administrations américaines l’ont fait avec d’autres opérations. Les responsables américains nient l’accusation. L’ancien chef du Mossad, Yossi Cohen, a tenté de rétablir la relation deux semaines après l’attentat de Natanz, rencontrant Biden et des responsables de la CIA à Washington pour discuter de la question, selon le New York Times. Il aurait reçu un accueil chaleureux.

Gabriel Attal