(Crédit: Fondation du patrimoine du Mur occidental)

Les petits mots retirés d’entre les interstices du Mur occidental à Jérusalem

Les petits mots ont été retirés du Mur occidental mercredi, comme il est de coutume chaque année avant les selihot et les fêtes juives de Tichri. Les notes ont été retirées à l’aide d’outils en bois à usage unique et placées dans des conteneurs geniza (cachés). Les notes ont ensuite été rassemblées dans des sacs spéciaux et seront enterrées avec d’autres livres et documents sacrés sur le mont des Oliviers. Le rabbin Shmuel Rabinowitz, rabbin du Mur occidental et des lieux saints, accompagne le retrait des notes chaque année et prie pour les milliers de visiteurs qui ont placé leurs notes dans les fissures du mur. La coutume de placer des notes de prière dans le Mur occidental remonte à au moins trois siècles, et chaque année, des milliers de notes sont placées tout le long des murs, même entre les pierres découvertes dans les tunnels du Mur occidental. En moyenne, 3 500 notes de prière sont envoyées via le site Web de la Fondation du patrimoine du Mur occidental. Depuis le seul déclenchement de la pandémie de coronavirus, 100 000 billets ont été envoyés du monde entier, dont la Jordanie et les Émirats arabes unis.

Gabriel Attal