(Crédit: Kobi Gideon/GPO)

Benny Gantz: l’Iran est à 2 mois de la bombe nucléaire

Téhéran est à deux mois de la capacité nucléaire, a averti le ministre de la Défense israélien, Benny Gantz, alors qu’il appelait la communauté internationale à créer un nouveau plan de prévention qui n’implique pas de relancer l’accord iranien de 2015. « L’Iran n’est qu’à deux mois d’acquérir les matériaux nécessaires à une arme nucléaire », a déclaré Gantz à un rassemblement de 60 ambassadeurs à Tel-Aviv. Il a pris la parole à la veille de la présentation du plan alternatif que le Premier ministre Naftali Bennett présentera jeudi au président américain Joe Biden à la Maison Blanche. « Nous ne savons pas si le régime iranien sera prêt à signer un accord et à revenir à la table des négociations et la communauté internationale doit construire un ‘plan B’ viable afin d’arrêter l’Iran sur sa lancée vers une arme nucléaire », a ajouté le ministre.

L’option privilégiée, a-t-il dit, est une option diplomatique. « En fin de compte, l’objectif est de parvenir à un accord » plus long, plus fort et plus large « que le précédent », a affirmé Benny Gantz. Un « programme nucléaire iranien pourrait inciter à une course aux armements dans la région et dans le monde entier », a-t-il ajouté. Mais il a fait allusion à une action militaire si nécessaire. « L’Etat d’Israël a les moyens d’agir et n’hésitera pas à le faire – je n’exclus pas la possibilité qu’Israël doive agir à l’avenir pour empêcher un Iran nucléaire », a déclaré Gantz. À l’heure actuelle, a-t-il dit, la « menace iranienne est basée sur la terre ferme » avec Téhéran opérant « via ses mandataires en Irak, au Yémen, en Syrie, au Liban et à Gaza ». En ce qui concerne la menace aérienne de l’Iran, Gantz a déclaré que « l’Iran utilise des drones et des missiles guidés. C’est maritime : perturbant le commerce international. L’Iran travaille également dans le cyberespace » Le ministre a également accusé l’Iran d’avoir lancé une frappe de drone meurtrière sur un pétrolier le mois dernier depuis son territoire. « Notre évaluation est que le drone utilisé dans l’attaque de Mercer Street a été lancé depuis le territoire iranien et approuvé par les dirigeants iraniens », a souligné Benny Gantz.

Gabriel Attal