(Crédit: DR)

OMS: la 3e dose de vaccin devrait être retardée

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré ce lundi que les injections de rappel de vaccin contre le coronavirus devraient être retardées car une priorité devrait être donnée à l’augmentation des taux de vaccination dans les pays où seulement 1% ou 2% de la population a été vaccinée. Si les taux de vaccination n’augmentent pas à l’échelle mondiale, des variants plus forts du coronavirus pourraient se développer et des vaccins destinés à être des rappels devraient être donnés aux pays où les gens n’ont pas reçu leur première ou deuxième dose, a-t-il affirmé lors d’une visite à Budapest. « En outre, il y a un débat sur l’efficacité des injections de rappel », a précisé Ghebreyesus lors d’une conférence de presse avec le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto. Ceux dont le système immunitaire est compromis devraient recevoir un rappel, bien qu’ils ne représentent qu’un petit pourcentage de la population, a-t-il ajouté. L’OMS a souligné la semaine dernière que les données actuelles n’indiquent pas que des injections de rappel sont nécessaires et que les personnes les plus vulnérables dans le monde devraient être entièrement vaccinées avant que les pays à revenu élevé ne déploient un complément.

Gabriel Attal