(Crédit: Amos Ben Gershom/GPO)

Avant sa visite aux USA, Bennett veut convaincre Biden que l’accord iranien « n’est plus pertinent »

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a déclaré dimanche 22 août qu’il travaillerait pour convaincre le président américain Joe Biden d’abandonner son projet de réintégrer l’accord nucléaire iranien, alors qu’il se préparait pour son premier voyage à Washington en tant que Premier ministre plus tard cette semaine.

Lors d’une réunion prévue jeudi avec Biden, Bennett a affirmé qu’il présentera « un plan ordonné que nous avons formulé au cours des deux derniers mois pour freiner les Iraniens, à la fois dans la sphère nucléaire et vis-à-vis de l’agression régionale ». « Je dirai au président Biden qu’il est temps d’arrêter les Iraniens, d’arrêter cette chose, de ne pas leur donner une bouée de sauvetage sous la forme de réintégrer un accord nucléaire expiré », a déclaré Bennett au début de la réunion du cabinet à Jérusalem le Dimanche matin. « [L’accord] n’est plus pertinent, même selon les normes de ceux qui pensaient autrefois qu’il l’était. »

Bennett devrait quitter Israël mardi après-midi et rencontrer Biden à la Maison Blanche jeudi avant de rentrer en Israël dans la soirée. Ce sera la première visite officielle de Bennett à l’étranger, et la première fois que Biden rencontre un Premier ministre israélien depuis qu’il a pris ses fonctions plus tôt cette année.

Malgré la crise actuelle du coronavirus en Israël, « le moment de la visite est très important car nous sommes à un moment critique concernant l’Iran », a indiqué Bennett dimanche. Le Premier ministre a noté que les Iraniens « progressent rapidement dans l’enrichissement d’uranium et ont déjà considérablement raccourci le temps qu’il leur faudrait pour accumuler le matériel nécessaire à une seule bombe nucléaire ».

Gabriel Attal